La problématique du port de chaussures


l'agonie des nerfs sensitifs

On n’aurait pas idée de porter quotidiennement à nos mains des gants en plastique ou en tissus et cela toute l'année. Pourrais-tu ? Palper ta nourriture, te passer la main dans les cheveux, te gratter, caresser ton/ta partenaire avec des gants ? Dès notre plus jeune âge, nous avons appris à discerner et à comprendre notre environnement avec nos cinq sens. Perdre l’un de ces sens, comme le toucher, serait extrêmement handicapant. Pourtant, c’est ce que tu infliges à tes pieds. Les pieds fonctionnent comme les mains. Ils ont pratiquement la même structure osseuse, musculaire et nerveuse. Nous avons parlé du problème osseux et musculaire dans les points précédents. Venons-en au système nerveux. À force d’avoir vécu dans des gants… non, je devrais plutôt dire des mitaines, des mitaines rigides, épaisses et rembourrées au point que tu ne ressentes plus le moindre changement, ni dans la structure du sol, dans les textures que tu piétines ou dans la température du sol. Tes pieds flottent dans leurs propres déchets et transpiration, dans leur propres bactéries et champignons et sont séparés de manière imperméable du monde qu’ils traversent. Comme je le répète continuellement dans mes COURS, tout organisme vivant suit un principe très simple : le principe d’économie. Dans ton corps, cela signifie que ce que tu utilises fréquemment est nourrit, renforcé, évolue et ce que tu n’utilises pas meurt, disparaît, se transforme. Dans tes pieds, les nerfs n’ont plus lieu d’être. Peu à peu tu as perdu tes nerfs sensoriels (ceux qui envoie des informations à ton cerveau sur la forme, la texture, la structure et la température de ce qui se trouve sous tes pieds), mais aussi tes nerfs moteurs (qui donne l’ordre à tes muscles de se contracter ou de se relâcher). Ces deux types de nerfs travaillent main dans la main et te permettent, par exemple, de retirer le pied d’un clou, avant qu’il ne s’enfonce dans ta peau. Comme ton pied n’a jamais vraiment pu profiter de toutes ses fonctions, en d’autres mots, s’entrainer à être un pied, enfermé, là dans le noir, il se blesse facilement lorsqu’il trébuche sur une aspérité et rien ne se passe lorsque je te demande de bouger tes orteils séparément ou de simplement les écarter.