La problématique du port de chaussures


Muscles, nous sommes désolés

Parce que nous portons des chaussures à talon avant même de savoir marcher et parce que notre destinée est de passer plus de 8 heures par jour assis, les muscles du mollet sont dangereusement raccourcis chez 99% de mes élèves. Accompagné d’un raccourcissement et donc d’une faiblesse de toute la chaîne musculaire arrière (muscles des pieds, des mollets, des ischios-jambiers, des fessiers, muscles du dos et de la nuque), ce handicap rend inaccessible, sans entrainement d’éducation ou de rééducation, une majorité des mouvements qui font partie d’un vocabulaire de base chez tout être humain. Une vie sans douleurs chroniques devient alors de moins en moins envisageable avec le temps qui passe. Ce qui m’attriste le plus, c’est de voir ces mêmes élèves s’épanouir lors de courses et de compétitions sportives avec un corps qui n’a pas toutes ses fonctions et voir ces athlètes se fatiguer à compenser avec toutes les parties du corps possible pour « tenir le coup » physiquement et finir par quand même se blesser pour une seule raison : Tout leur fonctionnement est corrompu par leur pratique quotidienne, répéter une seule palette de mouvements, s’asseoir et porter des chaussures.