Le mouvement pour les petits et les grands pieds


Activité 1

Faire entrer les pieds dans notre schéma corporel

Matériel : une feuille de papier, un crayon et ta chaussure préférée.

Consigne : Pose ton pied sur la feuille et essaye de marquer le contour de ton pied en suivant les lignes de celui-ci avec ton crayon. Maintenant, cours chercher ta chaussure préférée dans l’armoire et pose-la à côté de ton dessin.

Quelques idées de discussion :

- Tes orteils n'ont pas de nom, peux-tu leur trouver des noms ?

- Quel est le travail de chacun de tes orteils ?

- Quelle est la différence de forme entre ton dessin et la chaussure ?

- Est-ce que ton pied à vraiment la place dans cette chaussure ?

- Qu’est-ce que la chaussure fait avec ton pied ?

- Quel enfant trouvera le meilleur titre à ce projet ?

- Raconte tout ce que ton pied peut faire...



Remarque : Le pied de l’enfant grandissant très vite (ils changent de taille tous les 4 à 6 mois), les parents attendent souvent que la chaussure soit vraiment trop petite pour changer de taille. À l'achat d'une chaussure, les orteils ne devraient jamais toucher devant. C’est dans cette phase de l’enfance que nous avons appris, inconsciemment, à recroqueviller nos orteils pour qu’ils entrent dans nos trop petites chaussures. En tant qu’adulte, nous continuons souvent à acheter des chaussures une ou même plusieurs tailles en-dessous, afin de recréer la sensation que nous avions dans notre enfance de la « sensation que devrait avoir une chaussure sur notre pied ». Je me demande donc si tu fais bien d’acheter des chaussures de marque très chères pour tes enfants. Aussi, quand tu iras acheter des chaussures, à l’avenir, tu feras attention à y aller en fin de journée et par une météo agréable, car la température et le moment dans la journée fait gonfler nos pieds. C’est souvent dans ces conditions que tu te rends compte que tes chaussures sont beaucoup trop petites pour toi. 


Activité 2

Motricité fine des pieds

Matériel : une feuille de papier et un crayon.

Consigne : Plie une feuille A4 en deux. Écris ton nom d’un côté de la feuille pliée. Pour ce faire, donne-toi plus de peine possible pour écrire le mieux possible. Puis retourne la feuille et écris à nouveau ton nom, mais cette fois-ci en tenant ton crayon entre ton gros et le deuxième orteil. Là aussi, donne-toi le plus de peine possible. Déplie la feuille et compare les deux écritures. On peut aussi écrire ou dessiner avec les pieds et les mains dans la nature, comme dans la deuxième photo ! C'est toujours amusant pour les enfants !

Es-tu aussi droitier du pied ? Ou plutôt… gauche du pied ? Réessaye cet exercice avec les deux pieds ! Maintenant, fais-en un concours avec tes parents, frères et sœurs ou camarades : Qui a la plus belle écriture ? Et… après tout… « Dessine-moi un mouton »



Remarque : Chez les tout petits, tu remarqueras que l’écriture ou le dessin avec les mains est quasi égale à l’écriture ou le dessin avec les pieds. Comme quoi, si tu t’étais entraîné dès le début à écrire et dessiner avec les pieds, tu aurais peut-être pu devenir un Picasso du pied !


Activité 3

La danse des pieds !

Matériel : tes pieds, ta voix ou de la musique.

Consigne : lève ton gros orteil uniquement, laisse les autres orteils parterre. Puis lève les 4 autres et enfonce le gros orteil dans le sol. Peux-tu lever chaque orteil seul ? Faire une vague ? Peux-tu écarter tes orteils et les serrer dans le rythme de la musique ?



Remarque : Nous avons deux types de nerfs dans nos pieds.

Les nerfs moteurs : ceux qui envoie l’information à tes orteils de bouger dans le rythme et les nerfs sensoriels : ceux qui permettent à tes pieds et tes orteils de sentir les formes, la chaleur, le froid, les « piques » et les « guilis » !


Activité 4

Le test des nerfs sensoriels

Matériel : Un bandeau pour les yeux et collecte pleins d’objets à textures différentes, comme du papier de verre, un bout de tissus, de la ouate, des cailloux, des objets domestiques comme une brosse à dent, des jouets connus des enfants et même des objets insolites, froids, visqueux ou mouillés. 

Consigne : Bande les yeux des enfants et laisse-les deviner ce qu’ils touchent avec leurs pieds uniquement. Si l'enfant se trompe ou ne trouve pas, laisser lui essayer encore avec l'autre pied, puis donnez-lui des indices. L'utilisation des mains est interdite !



Remarque : Sur la photo ci-dessus, tu vois que l'enfant cherche intuitivement à explorer son environnement avec ses pieds. C'est uniquement parce que nous enfermons ses pieds dans des chaussures qu'il perd ces fonctions. Parce qu'il perd sa sensibilité tactile dans les pieds, il perd la capacité de marcher pieds-nus sans se blesser. En effet, il marche un peu à l'aveugle, se coupe, se plante des échines, des bouts de verres et des clous plus facilement dans les pieds. Un enfant entraîné à ressentir son environnement par les pieds possède de meilleurs réflexes et retire automatiquement le pied avant de le mettre en danger.


Activité 5

Un projet pour toute la famille

Matériel : des idées sont cités ci-dessous.

Consigne : Créer avec les enfants un chemin dans le jardin ou dans la maison, ou à l'école, si vous êtes enseignant(e), sur lequel vous assemblez pleins de textures différentes. Dans la maison, ça peut être un long chemin de tissus, sur lequel vous allez coller des petits et grands cailloux, des petites billes, des chiffons, des bouchons en liège, des pompons en laine, etc. Dans le jardin, ça peut être un chemin qui change du gravier à de gros cailloux, à l’herbe, à la terre, au sable, à la boue, à la paille, aux feuilles mortes, etc. Et maintenant, plus qu’à marcher régulièrement dessus pieds-nus ! 

Une sortie pour toute la famille ou toute l'école : Les scientifiques ayant, ces dernières années, pris le soin d'informer le grand public qu'il est important que nous reprenions contact avec la nature et les différentes textures et terrains sous nos pieds-nus, des sentiers pour les pieds ont été mis en place un peu partout. En voici quelque-uns à visiter en Suisse avec autant de petits et de grands pieds que possible :

 



Remarque : Les enfants qui marchent principalement sur la pointe des pieds et qui ont beaucoup de mal à dérouler le pied pendant la marche est une maladie idiopathique à laquelle les scientifiques n'ont pas encore attribué la cause exacte. Une équipe de chercheurs américains a cependant découvert un moyen de traitement : exposer les pieds des enfants à une grande variété de textures. C’est comme ça que des « chemins de texture » ont fait leur apparition sur le marché. Je suis d’avis cependant que tu peux faire le tiens toi-même, de plus, ça amuse les enfants de le créer avec toi et… penses-tu vraiment que nous aurions besoin de ce genre de jeux, si nous passions simplement plus de temps à nous promener pieds-nus dans la nature ?