La problématique du port de chaussures


La sécheresse, la famine et la suffocation du système cardiovasculaire

En version super simplifiée, tu as surement appris que ton cœur ressemble à une pompe reliée à des tuyaux et que ces tuyaux sont des artères et des veines qui sont la tuyauterie de ton corps, dans lesquelles sont transportés les nutriments de ton alimentation, les déchets de tes cellules, l’oxygène et le CO2 de l’air que tu respires, tes hormones et divers métabolites. Les artères amenant aux cellules leur nourriture moléculaire quotidienne et les veines ramenant leurs déchets. Et si nos cellules faisaient le chemin nécessaire et la queue pour venir chercher leur nourriture au supermarché du coin, surement que quelques tuyaux suffiraient, comme c’est souvent si joliment schématisé dans nos livres d’école. Cependant, en réalité, les cellules ne se déplacent pas pour aller au supermarché « ARTERDUBRA ». Elles ont une livraison à domicile faite par le réseau « CAPILERSANG1 ». Blagues à part, notre pied, par exemple, ressemblerait plutôt à ça:

Ainsi, aucune cellule de notre corps n’est à plus de quelques épaisseurs de cheveux du prochain point de nourriture et d’air. Mais alors tu penses vraiment, que c’est notre pompe, le cœur, qui fait circuler le sang dans tous ces petits vaisseaux sanguins ? Tu imagines la puissance qu’il devrait avoir ? Non ? As-tu déjà soufflé dans une mini-paille ? As-tu déjà soufflé dans une grosse paille qui se sépare en deux mini-pailles, qui se sépare en 25, 50, 100, 1000 mini-mini-mini-mini-pailles ? Ok, même si tu ne l’as jamais fait, tu imagines bien que c’est impossible. Et d’ailleurs, le cœur n’est-il pas mal placé, tout en haut du corps, pour pomper le sang dans nos pieds et de retour jusqu’à notre cœur ?

Eh bien, c’est parce que le cœur ne se charge ni d’amener le sang dans les mini-mini-mini-mini-pailles, ni de le faire revenir jusqu’à lui. Mais alors qui fait tout le boulot ? La gravité se charge de faire descendre le sang propre jusqu’à nos pieds, puis pour faire remonter le sang sale jusqu’à notre cœur, ce sont nos mouvements qui prennent le relais. La contraction et le relâchement de nos muscles, mais aussi les compressions et les forces venant de l’extérieur de notre corps agissent continuellement comme de petites pompes partout dans notre corps. La prochaine fois que tu iras faire du cardio sur ton vélo, tu te demanderas à combien de ces petites pompes tu rends réellement service. La fonction de ton système cardio-vasculaire est uniquement « fit » s’il est en mesure de délivrer la nourriture et l’oxygène à toutes les cellules de ton corps. L’état de tes cellules est donc un meilleur indicateur pour la bonne fonction de ton système cardio-vasculaire que ta capacité à pédaler 50 km. Car pendant que tu pédalais, des tonnes de cellules n’ont reçu aucune nourriture, ni oxygène, ni ont-elles pu se débarasser de leurs débris toxiques et crois-moi, tes cellules souffrent tout autant que toi quand on leur infliges cela. On devrait donc plutôt aller faire du « Microfitness ». Chaque partie du corps et encore plus, chaque millimètre2 de peau devrait en effet être utilisé régulièrement… ça ne te rappelle pas ce que MOVE-School prêche dans ses COURS ?

Revenons-en aux chaussures qui immobilisent tes 66 articulations des ton corps. Le calcul est assez simple finalement : 0 mouvement dans les pieds = 0 nourriture + 0 oxygène pour tes cellules = cellules mourantes = atrophie du système musculaire, tendineux, ligamentaire, tissulaire, osseux, nerveux et vasculaire.